Le projet PIE4shelters vise à renforcer les capacités des services d’aide aux sans-abri pour leur permettre de mieux accompagner les femmes victimes de sans-abrisme et de violence conjugale. Ce projet développera une formation approfondie pour les services d’aide aux sans-abri, basée sur l’approche des PIE. Les PIE sont des Psychologically Informed Environments ou environnements psychologiquement informés. Les services psychologiquement informés prennent en considération la composition psychologique, la pensée, les émotions, les personnalités et l’expérience passée de ses usagers dans la manière dont ils opèrent (définition PIE Link). Le projet PIE4shelters promouvra également une manière de travailler sensible au traumatisme et sensible au genre.

Les principales activités du projet seront :

  • Le développement d’un cadre de formation PIE, ciblant les services d’aide aux sans-abri.
  • La formation du personnel de terrain et de gestion travaillant avec les services d’aide aux sans-abri dans les pays partenaires HU, BE, IE, IT, UK
  • L’organisation d’événements nationaux de sensibilisation sur les Pie dans les pays partenaires, ciblant les services d’aide aux sans-abri

Les formations et événements de sensibilisation seront gratuits. Les informations et dates seront publiées sur ce site web. Vous pouvez également contacter la chargée du projet, Ruth Kasper.

PIE4shelters a débuté le 1er février 2018 et durera deux ans. Le projet est subventionné par le programme « Droits Égalité et Citoyenneté » de la Commission européenne. Il est mis en œuvre par différentes organisations travaillant sur le sans-abrisme et la violence conjugale : BMSZKI- Budapest Methodological Centre of Social Policy (coordinateur, HU), CVFE - Collectif contre les Violences Familiales et l’Exclusion (Belgique), FEANTSA (Belgique/UE), Safe Ireland (Irlande), fio.PSD (Italie) et DePaul (UK). 

Veuillez également consulter la page web du Collectif contre les Violences Familiales et l'Exclusion dédiée au projet qui contient davantage d'informations sur le projet en français.

This website was funded by the European Union's Rights, Equality and Citizenship Programme (2014-2020). The contents of this publication are the sole responsibility of the PIE4shelters project partners and can in no way be taken to reflect the views of the European Commission.

 
NOUVELLES DU PROJET

PIE4shelters à la réunion d’information et de réseautage des projets du programme REC, juin 2019

La FEANTSA a assisté à la réunion d’information et de réseautage intitulée 'Renforcement des capacités des femmes et lutte contre la violence basées sur le gendre', organisée par la DB Justice, le 26 juin 2019, au nom du coordinateur BMSZKI et en tant que partenaire du projet.

Cette réunion a permis à quatre projets financés par le programme RED de présenter le projet et les premiers résultats. Ruth Kasper, chargée de projet à la FEANTSA, a donné le feedback des participants aux formations locales, démontrant la pertinence et l’utilité des environnements psychologiquement informés en tant que cadre global pour permettre au personnel de comprendre ses expériences quotidiennes au travail. Le personnel a mentionné une meilleure connaissance des traumatismes liés à la violence domestique/violences basées sur le genre et de la façon dont ces traumatismes se manifestent dans le comportement des usagers. Le personnel se sentait plus apte à améliorer les services d’accompagnement et à lutter contre la problématique des violences basées sur le genre et du traumatisme des usagers. Un/e participant/e à une formation a notamment affirmé que cette formation lui avait permis d’amener ce sujet sur le tapis. Le personnel a également apprécié pouvoir parler de ses propres expériences lors de ces formations, ainsi que l’approche interactive de celles-ci. Un autre résultat clé des formations était la nécessité d’impliquer les femmes dans les services ainsi que la nécessité de prévoir davantage de places pour les survivantes des violences basées sur le genre afin de permettre à celles-ci de partager leurs expériences avec les autres femmes. Les participants ont également affirmé que le projet contribuait à la collecte de données sur les violences basées sur le genre et le sans-abrisme parmi les femmes et permettait d’améliorer l’accompagnement des victimes. Ils ont également apprécié les échanges entre les sans-abri et les services destinés aux femmes victimes des violences basées sur le genre. Une des conclusions de ces formations était que les changements organisationnels prenaient du temps et que les premières formations des travailleurs de terrain étaient une première étape pour atteindre ces changements, mais le chemin est encore long. 

Cet événement a permis de diffuser le projet parmi les législateurs européens et d’autres acteurs importants au niveau européen.

La présentation complète est disponible dans la section téléchargement.  

 

Séminaire européen sur les PIE lors de la conférence politique de la FEANTSA : Une approche genrée et psychologiquement informée pour lutter contre le sans-abrisme parmi les femmes, mai 2019

La FEANTSA, partenaire principal pour la diffusion du projet PIE4shelters, a organisé un séminaire sur les PIE lors de la conférence politique annuelle de la FEANTSA qui s’est tenue à Porto le 31 mai 2019. Ce séminaire a attiré 60 participants venant des quatre coins de l’Europe et travaillant pour des services d’aide aux sans-abri, des autorités locales ou la Commission européenne. Le nombre de participants et les discussions ont montré l’importance de la problématique du sans-abrisme parmi les femmes et des violences basées sur le genre, ainsi que l’intérêt porté aux PIE en tant qu’approche pour mieux accompagner les femmes sans domicile qui sont victimes des violences basées sur le genre et d’autres traumatismes similaires.

L’atelier a été présidé par Boroka Feher, du coordinateur du projet BMSZKI, Budapest, expert sur le sans-abrisme parmi les femmes. Ont également contribué Tamas Gerencser, le coordinateur du projet PIE4shelters, BMSZKI, Catherine Glew, St Mungo’s, Royaume-Uni, Sophie Hansal, Lobby européen des femmes.

Tamas Gerencser a présenté les expériences et les résultats de la mise en œuvre d’une approche psychologiquement informée dans des services d’aide aux sans-abri, en partageant notamment l’exemple d’un service qui a développé avec succès une approche genrée et psychologiquement informée pour lutter contre le sans-abrisme parmi les femmes. Il a notamment décrit la façon dont les services d’aide aux sans-abri doivent prendre en considération l’impact des violences basées sur le genre sur les femmes dans leurs services. Il a également partagé les expériences de formations locales qui ont permis de mieux comprendre les interactions entre les femmes qui ont recours aux services et le personnel de ces services. Les participants de la formation PIE4shelters en Hongrie ont montré un grand intérêt pour l’approche basée sur le genre promue par PIE4shelters, au niveau de sa contribution pour répondre aux besoins d’accompagnement des femmes sans domicile. Les formations ont également montré la nécessité d’impliquer davantage les femmes dans les services en utilisant une approche genrée. 

Catherine Glew, de St Mungo’s, Royaume-Uni, a décrit la stratégie de St Mungo’s par rapport aux femmes, en plaçant l’accent sur la nécessité de développer des services uniquement destinés aux femmes. Elle a mis en exergue la valeur ajoutée des approches psychologiquement informées pour améliorer les services, comme les PIE. Les PIE permettent aux services d’adopter une approche impliquant l’ensemble de l’organisation. Elle a souligné l’importance des pratiques réfléchies ainsi que la nécessité de développer des formations sur les traumatismes et les conséquences des traumatismes pour le personnel des services d’aide aux sans-abri. Elle a affirmé qu’un des points essentiels était que les femmes victimes de violence et de traumatismes sont souvent les victimes de personnes qu’elles aiment et en qui elles ont confiance (ce qui constitue une différence majeure avec les traumatismes parmi les hommes). 

Sophie Hansal du Lobby européen des femmes a fourni des statistiques sur les violences basées sur le genre et a expliqué la relation entre ce type de violence et le sans-abrisme parmi les femmes. Elle a également présenté les services actuels pour les femmes victimes des violences basées sur le genre et de sans-abrisme. Elle a spécifiquement mentionné le manque actuel d’hébergement et d’accompagnement pour les femmes en situation de séjour illégal. Une situation stable de logement est essentielle pour fournir un accompagnement psychologique efficace. Seule une situation stable de logement peut fournir une sécurité ontologique, une condition indispensable pour se remettre d’un traumatisme.

Le rapport détaillé de l’atelier est disponible dans la section téléchargement et inclut les présentations des intervenantes Catherine Glew et Sophie Hansal.

 

La version provisoire du guide de formation PIE4shelters est disponible

Ce guide explique en détail la façon dont il est possible de développer des formations sur les services psychologiquement informés (PIE). Ces formations d’une journée impliqueront les travailleurs de terrain et les équipes directives travaillant avec des services d’aide aux sans-abri et des organisations travaillant avec les personnes victimes de violence sexistes, et se tiendront en Belgique, en Hongrie, en Irlande, en Italie et au Royaume-Uni. Ces formations permettront à ces travailleurs de se familiariser avec l’approche des PIE, et expliqueront davantage le problème des violences sexistes et de leur implication sur le sans-abrisme parmi les femmes. Les services psychologiquement informés reconnaissent les conséquences des traumatismes et développent des services d’aide aux sans-abri destinés spécifiquement aux femmes victimes de violences sexistes.

Les principaux objectifs de ces formations sont de :

  • introduire les services psychologiquement informés (PIE) et l’approche des PIE,
  • sensibiliser le public sur les violences sexistes,
  • reconnaitre les conséquences des traumatismes,
  • développer des services d’aide aux sans-abri destinés spécifiquement aux femmes victimes de violences sexistes.

Ce guide permet aux partenaires de développer des formations complètes sur les PIE, guidant les participants via les six éléments clés des PIE, à savoir les PIE en tant que cadre psychologique, la façon dont il importe d’adapter les environnements physiques et les espaces sociaux pour permettre aux services de devenir psychologiquement informés, le rôle de la formation et l’accompagnement du personnel dans une organisation adoptant l’approche des PIE, l’implication des usagers, l’évaluation des résultats et la pratique réflexive.

Les PIE adoptent une approche psychologique humaniste, psychodynamique et éclectique, incluant des éléments de différents modèles psychologiques selon les besoins de la situation et de chaque usager. Le cadre psychologique vise principalement à permettre au personnel de réfléchir à des pensées, sentiments et actions. Le guide permet au personnel des services de mieux comprendre le comportement des usagers et contribue ainsi à l’amélioration des relations entre le personnel et les usagers des services. Le deuxième élément clé invite les participants à se pencher sur la conception physique des services et explique à quoi devraient ressembler des services psychologiquement informés : des espaces non-institutionnels, sûrs et accueillants, qui facilitent l’interaction entre le personnel et les usagers. La section sur la formation et l’accompagnement du personnel place l’accent sur l’auto-prise en charge et l’importance de l’accompagnement du personnel. En termes d’implication des usagers, les PIE reconnaissent l’importance des relations et l’importance de la compréhension de la dynamique des relations d’accompagnement. Les PIE en tant que réponse aux traumatismes, causés par des expériences négatives et des relations destructrices, se doivent de proposer des expériences positives et des relations saines et bénéfiques. L’autonomisation, la sécurité, la confiance, le choix des usagers et la collaborations doivent dès lors se trouver au cœur de la relation entre le personnel et les usagers. En outre, le codéveloppement de services avec les usagers, le développement d’initiatives dirigées par des pairs ou les usagers et le développement d’activités informelles qui impliquent tant le personnel que les usagers permettent d’engendrer des relations et expériences positives et contribuent ainsi au rétablissement après des traumatismes et violences. Le guide souligne l’importance de l’entraide et de la confiance du personnel afin de développer des pratiques réflexives efficaces. Les problèmes devraient être abordés en tant que comportements à modifier, en évitant de pointer du doigt l’attitude ou le comportement des membres du personnel.

Par ailleurs, le guide propose une introduction au sans-abrisme parmi les femmes ainsi qu’à la façon dont les violences sexistes sont liées au sans-abrisme des femmes, à la prévalence des violences sexistes, à la psycho-socialisation des femmes et aux conséquences des expériences traumatisantes et des expériences négatives vécues durant l’enfance pour le développement psychosocial dans une perspective sexospécifique. Outre ce guide, notre partenaire Depaul a créé un recueil important de ressources (incluant des documents pour les formations, d’autres sources d’information, etc.).  

Après les formations des personnels, tous les partenaires organiseront une formation organisationnelle d’un jour. Impliquant tous les membres du personnel de l’organisation ou du service, cette formation contribue à la transition de ces organisations vers des services psychologiquement informés, et permet de développer une réponse organisationnelle et psychologiquement informée pour les femmes sans domicile et victimes de violences sexistes.

Le feedback des formations permettra d’élaborer la version finale du guide de formation PIE4shelters qui sera publiée à l’automne 2019 sur ce site web.

 

Formation Européenne des formateurs sur les services psychologiquement informés (PIE)., novembre 2018, Londres

Les partenaires du projet PIE4shelters se sont rassemblés dans les bureaux de Depaul à Londres pour une formation intensive de trois jours des formateurs sur les services psychologiquement informés (PIEs).

Le principal groupe cible concernait les formateurs qui travaillent avec les personnes sans domicile dans les pays impliqués dans le projet (Hongrie, Belgique, Italie, Irlande, Royaume-Uni). La formation a été donnée par différents experts sur les PIE, comme le Dr Peter Cockersell, Nicola Saunders en tant qu'expert en traumatologie qui travaille avec les femmes avec une expérience du sans-abrisme et de la violence sexospécifique dans les hébergements. Nicole Cirone de Solace Women’s Aid a partagé ses expériences sur la transformation d'un refuge en service psychologiquement informé. Esther Sample de Safer London a présenté une étude sur les services d'accompagnement existants pour les femmes sans domicile qui ont été victimes de violence domestique. Toutes les contributions provenaient de partenaires du secteur spécialisé sur la violence sexospécifique de Safe Ireland et du Collectif contre les Violences Familiales et l’Exclusion (BE).

Le prochaine étape est le développement conjoint d'un guide de formation pour les travailleurs de terrain travaillant avec les services d'aide aux sans-abri. Plusieurs formations seront organisées dans les pays partenaires durant le printemps 2019.

 

Introduction aux principes 'PIE' pour le personnel des service Italiens d'aide aux sans-abri, juillet 2018, Rome 

Dr Peter Cockersell a fourni une formation d’un jour sur les traumatismes et les environnements psychologiquement informés dans le cadre du sans-abrisme et de la violence domestique à des travailleurs de terrain de plusieurs services italiens d’aide aux sans-abri et à des partenaires du projet. La formation a été fort appréciée et a été suivie par un échange intensif entre Peter, les partenaires du projet et les participants des services locaux. Les slides sont accessibles sur la droite (en anglais, section téléchargement).