Cinquième Regard sur le Mal-Logement en Europe

Télécharger le rapport en français / en anglais

 

Selon les estimations de la Fondation Abbé Pierre et de la FEANTSA, 700 000 personnes sont sans abri chaque nuit dans l’Union européenne. C’est une augmentation de 70% en 10 ans. Pourtant, durant la crise sanitaire, ce chiffre a très fortement diminué grâce aux mesures d’urgence prises par tous les pays d’Europe pour mettre à l’abri les plus fragiles. C’est donc désormais prouvé : il est possible de mettre fin au sans-abrisme si l’on s’en donne l’objectif et les moyens !
Dans ce 5e Regard sur le Mal-Logement en Europe, la Fondation Abbé Pierre et la FEANTSA joignent une nouvelle fois leurs forces et montrent qu’en mobilisant 3 % des subventions prévues par le budget du Plan de Relance post-Covid, l’Union Européenne et les Etats membres peuvent reloger immédiatement et digne-ment l’ensemble des personnes sans abri sur leur ter-ritoire pour un an. Au-delà de la lutte contre le sans-abrisme, les deux organisations donnent les clés d’une politique du logement digne et durable pour toutes les personnes aujourd’hui mal-logées ou poussées vers la précarité en raison des coûts et/ou de l’insalubrité de leur logement, les inégalités de logement entre ménages pauvres et non pauvres ayant augmenté en dix ans.

Comme tous les ans, une étude thématique complète ce rapport : cette année, la Fondation Abbé Pierre et la FEANTSA ont porté leur regard sur les personnes en exil, sur-représentées parmi les personnes sans domi-cile et dont les droits fondamentaux, en particulier l’ac-cès à des conditions dignes d’accueil et d’hébergement, sont remis en cause à chaque étape du processus d’asile.