• Thumbnail 2.jpg.jpg

Communiqué de presse : La hausse des expulsions de sans-abri pousse la FEANTSA à réitérer sa demande à la Commission européenne d’enquêter sur le Royaume-Uni

Il y a trois mois, la FEANTSA, le Réseau sur les droits des migrants et Praxis ont introduit une réclamation devant la Commission européenne pour contester les expulsions au Royaume-Uni. Aujourd’hui, nous réitérons notre appel pour la prise rapide de mesures contre une violation inadmissible des droits des citoyens.

Comme l’a révélé le journal The Independent le lundi 11 septembre, le nombre de citoyens mobiles européens expulsés du Royaume-Uni a quintuplé depuis 2010. Une des principales cibles de ces expulsions concerne les citoyens mobiles de l’UE qui dorment dans la rue. Via l’adoption d’une législation sans précédent, au niveau européen, le Royaume-Uni a fait du sans-abrisme de rue une raison suffisante pour expulser de force des ressortissants européens. Cela implique que même les personnes qui travaillent mais qui ne peuvent se permettre de logement peuvent être victimes d’expulsion administrative.

Outre la criminalisation du sans-abrisme et l’adoption de mesures xénophobes, la FEANTSA estime que l’interprétation des droits à la libre-circulation par le Royaume-Uni est tout simplement illégale. La FEANTSA invite la Commission européenne à aborder cette problématique de façon adéquate en commençant à enquêter sur le Royaume-Uni. Les politiques britanniques ne se content pas de violer les droits des citoyens européens, elles mettent également en danger le travail des services d’aide aux sans-abri qui travaillent chaque jour avec des personnes qui ont besoin d’aide et qui voient leur situation devenir de plus en plus précaire.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Mauro Striano.

mauro.striano@feantsa.org | +32 (0)2 538 62 65

Pour lire l’intégralité du communiqué de presse, cliquez ici.

Zone de téléchargement