L’Agenda urbain de l’UE englobe 12 partenariats, et les actions proposées par le Partenariat sur la pauvreté urbaine pourraient avoir un impact réel et durable sur le sans-abrisme. Ces actions sont étroitement liées aux demandes de la campagne de la FEANTSA.

Cette feuille de route explique la situation actuelle et les changements nécessaires pour permettre aux municipalités de mettre un terme au sans-abrisme dans le cadre de l’Agenda urbain de l’UE.

Il s’agit d’une des feuilles de route qui soutiennent la campagne de la FEANTSA.

Quelle est la situation ?

Le partenariat sur la pauvreté urbaine a défini le sans-abrisme comme thématique prioritaire. Le sans-abrisme est en hausse dans la plupart des villes européennes, et atteint un point de crise dans certains pays.

À Paris, près de 13.000 personnes n’ont pu accéder à un hébergement d’urgence à cause d’une surcapacité en 2015. À Dublin, plus de 1.000 familles sont sans domicile alors qu’à Athènes, quelques 71% des 9.000 sans-abri sont devenus sans domicile au cours des cinq dernières années.

Nous devons fournir aux municipalités les ressources nécessaires pour lutter contre le sans-abrisme.

Le Partenariat sur la pauvreté urbaine a développé des actions pour combattre le sans-abrisme dans les municipalités. Cela démontre l’intérêt de la collaboration de municipalités, ministères nationaux, décideurs politiques européens et ONG.  

Ces actions visent à réunir les décideurs politiques municipaux, nationaux et européens en vue d’avoir un impact durable sur la lutte contre le sans-abrisme.

Dans le cadre de la campagne de la FEANTSA, nous approuvons les principes et les actions proposées par le Partenariat sur la pauvreté urbaine. Si elles sont mises en œuvre correctement, ces actions fourniront aux municipalités les outils et les ressources nécessaires pour combattre le sans-abrisme.

Que faut-il changer ?

La Commission européenne, les États membres, les municipalités et les ONG devraient approuver les actions suivantes pour lutter contre le sans-abrisme dans les villes européennes :

-          Réaffirmer l’objectif de mettre un terme au sans-abrisme d’ici 2030

-          Renforcer les capacités pour les fonds européens

-          Harmoniser la collecte de données sur le sans-abrisme dans l’UE

-          Investir dans une approche fondée sur les droits de l’homme pour lutter contre le sans-abrisme

-          Encourager les pratiques basées sur des données probantes

Partagez votre opinion : Répondez à la consultation relative au plan d’action du Partenariat sur la pauvreté urbaine ici

Zone de téléchargement